10 conseils running pour courir en hiver dans le froid



10 conseils running pour courir en hiver dans le froid

Faire de la course à pied en hiver et pourquoi pas ! Le jogging en hiver c'est possible avec un équipement running pour le froid, des vêtements et chaussures de course adaptées. Voici mes conseils et précautions à prendre pour courir par temps froid ou sous la neige.


Je le répète souvent, pour progresser en endurance, il y a un conseil running fondamental à retenir, c'est de courir régulièrement. S'il convient de respecter une coupure annuelle de l'entraînement en hiver d'une à deux semaines, tout le reste de la saison hivernale, il est recommandé de continuer à courir par temps froid.

Je le consens, la pratique du footing en hiver n'est pas aussi agréable qu'au printemps. Mais en respectant quelques règles de bons sens et avec l'aide de certaines astuces, je vous l'assure faire son jogging par températures basses, peut rimer avec plaisir. Et puis finalement, vous pourrez ajouter “courir sous la neige” sur votre CV de runner passionné.

Les 10 règles pour bien courir pendant l'hiver par temps froid

  1. 1- La règle des 3 couches :
    J'aime les funs runs, mais ce n'est pas en plein mois de janvier que l'on va courir le kilomètre à poil (sacré Stifler). Comprenez par là qu'il faut bien se couvrir, mais pas de n'importe quelle façon. Oubliez de suite les habits d'hiver super épais. Non aujourd'hui, le vêtement course à pied hiver se veut technique, fin et vraiment efficace pour nous isoler du froid.

    Connaissez-vous le principe des 3 couches ? Non ! C'est idéal pour supporter les températures basses, je vous explique.

    Couche 1 : mettre un sous vêtement grand froid appelé également vêtement seconde peau. Il s'agit d'une couche thermique qui garde la chaleur près du corps. Ce vêtement moulant et anti transpirant vous aidera à rester au sec.
    Couche 2 : enfilez par dessus la première couche un vêtement thermique et isolant. Un vêtement en tissu micro-polaire c'est impeccable car il garde la chaleur et sait évacuer l'humidité.
    Couche 3 : il s'agit d'une couche de protection pour lutter contre la pluie, le vent ou la neige. Offrez-vous une veste running hiver homme ou femme imperméable en Gore-Tex ou Windstopper.



    Si les températures sont vraiment très basses ajoutez une couche 0, la fameuse technique de l'oignon, mais attention à ne pas trop vous couvrir en courant on se réchauffe vite. Pour le bas, c'est plus facile, un collant running hiver fait parfaitement le job. Dernières astuces, portez des vêtements sombres, ils captent les rayons du soleil. Au fait, saviez vous que pour éliminer plus de calories en courant, il faut avoir un peu froid ? A bon entendeur !

  2. 2- Protéger ses extrémités :
    Se couvrir le corps c'est primordiale, se protéger les extrémités c'est essentiel. N'hésitez pas à investir dans une bonne paire de gants running isolants et coupe vent. De même ne lésinez pas sur de bonnes chaussettes en gore tex. Petite astuce, il est possible, j'ai déjà testé de porter une paire de sous gants running pas cher de chez Décathlon et une paire par dessus.

    [img!1928!Gants running hiver!entoure!centre!Gants running hiver!target="_blank" rel="nofollow" href="http://amzn.to/2jnlJBh">]



  3. 3- Et la tête et le cou alouette ! :
    Saviez-vous que nous perdons un tiers de la chaleur de notre corps par la tête. C'est pourquoi j'attache une grande importance au bonnet ou au bandeau dans ma tenue running hiver. Selon la température vous pouvez opter pour un simple bandeau, pour des températures sous les 0 et du vent, préférez un bonnet course à pied.





    Mon accessoire running hiver préféré c'est le cache cou Buff ! Ce tour de cou multifonctions se transforme en cagoule, bandeau, bonnet, cache nez, le tester, c'est l'adopter.



  4. 4- Mettre des chaussures adaptées :
    Si l'hiver se montre clément, sec, pas de soucis, vous pouvez continuer à utiliser vos chaussures de running pour route et chemins. Par contre si la neige, la pluie transforment chaussées et chemins en des surfaces glissantes ou accidentées, pensez à un équipement plus spécifique comme des runnings trail. Il serait dommage de se blesser, de se tordre une cheville.

  5. 5- N'oubliez pas les lunettes :
    Cela peut vous paraître de prime abord accessoire, mais faites une fois l'expérience de courir en hiver par ciel dégagé ou quand il a neigé. Vous allez en prendre plein les yeux et je vous l'assure c'est désagréable. En ce sens, je vous conseille vivement de glisser une paire de lunettes de soleil dans votre poche.

  6. 6- Bien s'échauffer :
    Vous voilà bien équipé pour affronter les affres de la saison hivernale et prêt à franchir la porte pour fouler les sentiers enneigés ou verglacés ! Pop pop pop ! Pas trop vite papillon, tu n'aurais pas oublié quelque chose d'important ? On part courir par moins 5° sans faire son échauffement. Pas question, c'est trop important. Avant de sortir, réalisez quelques séries qui vont bien pour dire de réchauffer vos muscles.

  7. 7- Pensez à vous hydrater et à manger :
    Quand on décide de commencer à courir en hiver, on pense qu'il n'est pas nécessaire de s'hydrater. Chose qui par contre nous paraît bien plus évidente en plein été. Il faut savoir que respirer de l'air frais ou froid a pour effet d'accélérer la déshydratation. Je vous recommande donc de boire une ou deux gorgées avant le départ, puis régulièrement en petites quantités pendant votre séance d'endurance. Si vous partez pour une sortie longue, conseil, n'oubliez pas d'emporter une barre de céréales ou des fruits secs.

  8. 8- Attention au vent :
    En hiver, le vent se fait plus présent, mais surtout il renforce la sensation de froid, on parle de froid ressenti. Je sais de quoi je parle, ça pique ! Pour limiter ces désagréments, protéger votre visage avec un bonnet et un cache cou multifonctions que vous monterez jusqu'à hauteur des yeux.
    Evitez les longues lignes droites en plein vent, préférez un parcours running où vous changez régulièrement de directions.

  9. 9- Étirements et renforcement musculaire :
    La séance de course à pied hivernale terminée, une dernière recommandation ! Prenez quelques minutes pour effectuer des étirements. si votre courage de coureur est encore intact, quelques exercices de renforcement musculaire ne vous feront pas de mal : gainage, abdominaux, pompes...

  10. 10- Quittez vos vêtements au plus vite :
    Des vêtements de jogging hiver trempés par la sueur ou à cause d'une météo neigeuse ou pluvieuse ? Ne traînez pas, retirez-les dès votre retour à la maison. Il serait dommage de tomber malade ou en hypothermie.




 
© 2016 - 2019 je-vais-courir.com - Mentions légales