Courir sous la pluie les conseils équipement et sécurité



Courir sous la pluie les conseils équipement et sécurité

Faire du running ou du trail quand il pleut ? Oui, courir sous la pluie c'est possible et si l'on s'y prend bien on peut éviter d'être totalement mouillé et même y prendre du plaisir. Pour cela il faut savoir choisir sa tenue course à pied et adapter sa sortie à la météo.


Si l'on devait se cantonner à courir uniquement par temps bleu et sec, ce serait difficile de tenir son objectif de nombre de sorties par semaine ou d'enfiler les baskets aussi souvent que cela nous chante. C'est vrai, faire de la course à pied quand il y a de la pluie, ce n'est pas ce qu'il y a de plus tentant. Quoi qu'il y a bien pire et plus dangereux. Courir par temps venteux ou lorsqu'il y a du verglas par exemple.

Courir sous la pluie sans être mouillé, ce n'est pas possible. Courir sous la pluie sans tomber malade, on ne peut le garantir à 100%. Cependant, si l'on suit quelques astuces et conseils de bon sens, il est parfaitement possible de rendre une séance de trail running agréable en dépit des précipitations.

Je ne dis pas non plus qu'il faut absolument sortir jogger lorsque s'abattent de fortes averses, un orage ou qu'une pluie battante déchaîne les éléments. Là, préférez le bon vieux tapis de course devant Netflix.
Par contre dans le cas d'une pluie fine, d'un crachin ou d'ondées moyennes, passer le pas de la porte est une bonne idée. D'ailleurs, il y a de bonnes raisons de courir malgré la pluie, notamment côté travail du mental.

Astuces pour courir quand il pleut et aimer ça

Ce jeudi, vous aviez prévu d'aller vous dégourdir les jambes. Un coup d'oeil par la fenêtre vous fait constater que c'est fête à la grenouille. Dans votre esprit commence à germer l'idée de reporter cette séance pourtant programmée. Ok, mais demain qui dit que la météo sera moins capricieuse ? Courir malgré la pluie, je vous l'assure ce n'est pas si terrible et perso je parviens à y prendre du plaisir.

Toutefois, il convient de prendre de bonnes dispositions pour aller fouler chemins et sentiers alors qu'il drache dehors.

Porter une tenue running adaptée à la pluie

-La première partie du corps qui est touchée par la pluie, c'est bien évidemment la tête. Prenez donc soin de mettre une casquette imperméable et respirante à la fois. Il m'arrive parfois de me contenter d'un buff par pluie fine, mais l'avantage de la casquette, c'est la visière qui protège les yeux et qui limite le ruissellement des gouttes sur le visage. Surtout si vous avez pour habitude de courir avec des lunettes de vue.





-Autre équipement indispensable dans lequel il faut investir, la veste de running adaptée à la pluie. Elle a pour objectif de vous garder au sec, mais pas seulement. En plus d'être déperlante et imperméable, c'est encore mieux si elle vous permet de stopper le vent. Certes, une bonne veste running imperméable, coupe-vent, légère et respirante à la fois c'est pas toujours donné. Mais je vous l'assure, je ne me mouille pas quand j'affirme que vous ne regretterez pas l'achat d'une veste running trail polyvalente.





Avant de passer en caisse, veillez à bien choisir votre veste. Vérifiez si la capuche est de bonne taille, si elle tient bien. Regardez si la longueur de la veste est suffisamment longue. Préférez un modèle léger et léger qui se repli sur lui-même dans une poche. Cela vous permet de l'emmener en cas de pluie menaçante ou alors de la ranger quand les précipitations cessent.

-En ce qui concerne le bas, tout est question de températures. Si elles sont suffisamment clémentes, préférez un short imperméable ou déperlant, plutôt qu'un pantalon de course à pied. En effet, les vêtements s'alourdissent avec la pluie, on préférera porter une tenue la plus légère possible. De plus, cela limitera le risque d'irritation dû au frottement des vêtements trempés sur certaines zones du corps. Le bonne idée en cas de sortie longue sous la pluie est de porter un short de compression sous celui de course, toujours pour éviter les frottements là où ça fait mal (;-)).

-Pour ne pas se retrouver les pieds mouillés et les chaussettes trempées en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le bon conseil est de s'offrir une paire de chaussures de running trail imperméable et étanche. De plus, veillez à porter un modèle avec une bonne accroche. Évitez les semelles trop lisses afin d'éviter les glissades. Astuce, préférez des chaussettes fines et légères ! Elles seront toutes aussi mouillées, mais moins lourdes.

-Enfin petite recommandation qui concerne tout le barda électronique que peut emmener sur soi un runner ou un trailer. Prenez soin de placer votre smartphone dans une pochette étanche, tout comme votre CB ou vos billets. Pour ce qui est de la montre cardio gps, gardez-la au poignet, logiquement elle est adaptée aux différentes conditions météorologiques.

Adapter sa sortie running sous la pluie

-On est tous d'accord pour dire que le risque de chute par temps sec est loin d'être de zéro. Il l'est encore bien plus lorsque le sol est humide, gorgé d'eau ou quand il pleut.
Cela va de soi, il faut être prudent et rester vigilant. La pluie rend glissantes les surfaces qui d'habitude ne le sont pas par temps sec.

En ville, il faut éviter de prendre ses appuis sur les marquages au sol tels que les passages piétons blancs ou encore les plaques d'égouts. En mode trail, le terrain de jeu est encore plus piégeux qu'en temps ordinaire. Racines, feuilles d'arbre, pierres, boue, flaques sont autant de points d'attention à prendre en compte quand vient le moment de poser son pied par temps pluvieux. Un grand écart facial, doublé d'une belle déchirure est vite arrivé.
En ce sens, je dirais qu'il faut privilégier les allées des parcs, les chemins gravillonnés quand on a pris la bonne initiative de faire de la course à pied sous la pluie.
Astuce ! Moins de temps de contact sur une surface glissante, moins de risque. Adaptez votre foulée, faites en sorte qu'elle soit plus courte, mais plus rapide.

-Si le temps à tendance à ne pas s'améliorer, évitez de vous éloigner de toute civilisation. S'il venait à tourner à l'orage, il faudra se trouver un abri rapidement ou rentrer chez soi au plus vite.

-Attention aux voitures et dangers de la route. Souvent quand il pleut la visibilité est réduite. Restez visible, portez des dispositifs réfléchissants si nécessaire. Bons nombres de vêtements running en sont pourvus. Au pire procurez-vous un brassard lumineux ou mettez la frontale en mode clignotant rouge.



-De retour à la maison, satisfait et fier de votre sortie pluvieuse, hâtez-vous d'hôter vos vêtements mouillés ou humides, il serait dommage de tomber malade ou de risquer une hypothermie. Si vous revenez d'une course, prévoyez des affaires de rechange dans la voiture.

-Enfin, n'oubliez pas de prendre soin de vos baskets mouillées. Petit conseil pour faire sécher ses chaussures de running plus rapidement après la pluie, prenez des boules de papier journal et fourrez-les dans les chaussures. Eh oui !, Il fallait y penser, le journal absorbe l'humidité. Et ce serait dommage de devoir changer ses chaussures de running à cause d'un mauvais séchage.



 
© 2016 - 2019 je-vais-courir.com - Mentions légales