Comment devenir un morning runner bref un coureur du matin ?



Comment devenir un morning runner bref un coureur du matin ?

TicTac, Biiip biiiiiip ! 5h du mat le réveil sonne, pas facile d'aller courir tôt le matin. Envie d'attaquer les journées par une sortie course à pied. Voici donc quelques précieux conseils et astuces pour devenir un early Morning Runner.


L'alarme du réveil me tire brusquement d'un sommeil profond. Déjà ! J'ai l'impression que je viens de me coucher. Bien au chaud sous la couette, j'ai 2 options : 1, je snooze et je me retourne, j'irai plutôt courir en rentrant du taf (ouais ouais, c'est ça). 2, motivé, je mets un pieds au sol, suivi du second, pas question de procrastiner, je suis un morning runner.
Pour en arriver à ce second choix, il faut de la volonté, trouver la motivation. Oui, pourquoi tomber du lit pour aller faire un jogging à une heure à laquelle Monsieur et Madame Toutlemonde sont encore confortablement endormis ?

Faire des sorties running de bonne heure, se transformer en Morning Runner est une méthode efficace pour trouver du temps pour aller courir. Oui, un des seuls créneaux horaires libres dans les folles journées que nous vivons. Entre vie pro, transports, vie de famille et aléas du quotidien, le morning run est une belle manière d'attaquer chaque jour.

Les avantages du morning run sont multiples. Yes ! Terminer une séance de jogging avant que les voisins n'aient encore quitté la couette, donne l'impression d'avoir déjà fait quelque chose de bien de sa journée alors qu'elle commence tout juste. Et ça c'est bon pour le moral. Le matin lorsque le soleil commence à se montrer, on a la route et les sentiers pour soi et on peut contempler les paysages. L'été avec les températures étouffantes, le run matinal est plus supportable.

Vous souhaitez tenter l'aventure du morning run ? Ok, 3, 2, 1, c'est parti !

Courir tôt le matin guide du morning runner

Être morning runner c'est tout d'abord une question d'organisation.
Oui et ça commence la veille ! Tout ce qui peut-être fait avant le coucher, ne sera plus à faire le matin dans la pâté. A l'heure du chant du coq, chaque minute compte, plus vite sur les routes et sentiers baskets aux pied, plus vite rentré pour attaquer la journée de taf qui vous attend (ou pas).

-Règle numéro une, la veille je planifie mon parcours running du lendemain. Nombre de kilomètres, itinéraires, temps moyen au kilomètre. Une fois ces paramètres en tête, il est facile de savoir combien de temps la séance de course à pied du matin va prendre. Vous saurez donc à quelle heure précise vous lever, ni trop tôt, ni trop tard.

-Règle suivante, préparer sa tenue running trail avant de rejoindre le lit. Chaussures de sport, tee-shirt, montre gps et autres vêtements, accessoires CAP je choisis en fonction de la météo que j'ai pris soin de consulter.

-Troisième règle, mon thé, mon café, bref mon ptit déj sur la table est disposé avant de gagner mon plumard. De précieuses minutes d'économisées. A moins que vous ayez planifier une séance de running à jeun.

Le morning runner doit faire une bonne nuit pour savoir se lever du bon pied.

Devenir coureur du matin, c'est aussi savoir se coucher en ayant pris de bonnes dispositions. On dit (c'est pas moi) que nous avons en moyenne besoin de 7 à 8 heures de sommeil. Pas question de se mettre au lit plus tôt qu'à l'accoutumée, de raccourcir la séance Netflix. Mais quelques réflexes sont à adopter pour profiter d'une bonne nuit et se lever pour aller courir avec la forme et la motivation.

-Même s'il est difficile de faire sans, il faut éviter de scruter les écrans juste avant d'aller au dodo.

-Pas facile, non plus, mais si on peut éviter de consommer de la caféine au moins 5 heures avant de plonger dans les bras de Morphée, ben c'est mieux.

Astuces pour faciliter le réveil avant d'aller courir à l'aube.

-On ne s'improvise pas morning runner du jour au lendemain, surtout si à la base on est pas du matin. Se lever 1 à 2 heures plus tôt que d'habitude, ben ça pique. Du coup, comme en course à pied, la notion de progressivité s'applique aussi à l'heure du lever. Commencez par quelques dizaines de minutes le premier jour, puis avancez l'alarme de 10 minutes chaque jour.

-Se réveiller avec sa chanson préférée du moment, plutôt qu'avec le traditionnel bip bip bip du réveil matin. Pour cela rien de tel qu'une application pour se réveiller en douceur ou sur laquelle on peut programmer sa musique favorite ou encore sa playlist motivation running.

-Programmer la cafetière, une bonne idée ! S'éveiller avec les effluves du café chaud, c'est sympa et plus pratique pour retrouver le chemin de la cuisine, les yeux à moitié collés.

Avant de vous élancer pour votre morning run du jour.

-Pensez à manger un petit quelque chose avant cet effort matinal. Un petit café ou a cup of tea, c'est pas mal aussi pour se booster.

-Plein de bonne volonté, attention ! Votre corps est encore bien endormi, laissez lui le temps de se rendre compte que vous l'intention de le faire fonctionner. Quelques minutes d'échauffement avant de se mettre en mode running sont recommandées.

-Morning runner débutant ? Progressivité ! Commencez par une séance courte, puis allongez la durée lors des prochaines sorties.

Garder la motivation, rester un Morning Runner !

Vouloir devenir un early morning runner ne suffit pas toujours. Nous devons avoir une raison valable pour faire son jogging à l'aube. On peut imaginer que vous ayez un plan d'entraînement à respecter en vue d'un marathon. On peut comprendre que le reste de la journée vous êtes trop occupé.

-Fixez vous un objectif en course à pied. Cela vous aidera à perdurer dans la pratique du morning run. Se lever quand on a un but en tête, franchement ça aide.

-Trouvez un compagnon ou un groupe de course ! Oui, essayez de vous dégoter un partenaire de course aussi dingue que vous. Courir à 2 de bonne heure, avoir le même objectif, ça motive. Émulation, quand tu nous tiens.



 
© 2016 - 2019 je-vais-courir.com - Mentions légales