Pourquoi courir à jeun avantages et précautions


Pourquoi courir à jeun avantages et précautions

Courir le ventre vide, pour ou contre ? Certains coureurs prennent le pli de faire de la course à pied à jeun pour perdre du poids, maigrir, d'autres choisissent de s'entraîner à l'aube sans prendre de petit déjeuner par praticité. Voyons quels sont les avantages du footing à jeun, mais aussi les dangers et les précautions à prendre.


Le week end, il m'arrive parfois d'enfiler mes baskets et mes vêtements de running au saut du lit, puis de partir faire mon jogging sans prendre de repas. Je m'astreins juste à boire un verre d'eau, éventuellement une tasse de thé sans sucre. C'est ce que l'on appelle s'entraîner à jeun. Je ne recherche aucun bienfait particulier dans cette pratique, c'est pour moi une question d'ordre pratique, car je préfère prendre mon petit dej en famille au retour de mon run.

Cependant, l'entraînement à jeun a des avantages comme brûler plus aisément les graisses. Oui courir à jeun pour maigrir est souvent l'une des principales motivations des joggeurs matinaux, mais pas que. Je vous propose d'en savoir davantage sur ce sujet running qui fait polémique avec les principaux bienfaits de la CAP à jeun et les précautions à prendre pour profiter de cette pratique en toute sécurité.

Bénéfices et précautions pour le running à jeun

Pour faire simple, sachez qu'au levé, nos fameuses réserves glucidiques sont basses et l'entraînement à jeun sollicite davantage la filière lipidique de façon plus rapide. Comprenez simplement par là qu'une séance de jogging à jeun incite notre organisme à mieux mobiliser, utiliser comme principal carburant nos réserves de graisses.
Ainsi, on comprend mieux pourquoi courir le ventre vide favorise la perte de poids et brûle des calories. L'occasion pour le coureur expérimenté de sécher, de s'affûter avant une compétition.
Pour le coureur en quête de progression, la course à pied à jeun revêt d'autres bénéfices. Tout à fait la pratique fréquente du running à jeun permet d'apprendre à mieux utiliser son énergie en course, d'améliorer ses capacités quand les réserves en sucre sont basses.

Course à pied à jeun risques et précautions à prendre

Vous venez de commencer la course à pied, pratiquer le jeûne en course à pied n'est sans doute pas la meilleure idée. Si courir 30 minutes à jeun en endurance fondamentale ne présente pas de danger majeur pour le coureur régulier, il est à déconseiller au grand débutant en running.

Voyons les règles à respecter avec cette pratique sportive matinale spécifique :

  1. 1 - Je le disais, courir à jeun est vivement déconseillé au coureur novice ou personne non habituée aux disciplines sportives d'endurance. Patientez quelques mois avant d'entreprendre ce genre de pratique. Fixez-vous d'autres objectifs course à pied en attendant.

  2. 2 - La veille d'un entraînement le ventre vide, il faut consommer un bon repas garni en sucres lents. Des pâtes des pâtes oui mais des P-----i ou de la Mère Denis.

  3. 3 - On n'oublie pas de s'hydrater ! 10 minutes avant de partir on doit boire un verre d'eau ou un thé non sucré par exemple. Ne faites pas l'impasse sur l'échauffement, votre corps vient juste de se réveiller, il est encore froid.

  4. 4 - Attention conseil running, la CAP à jeun doit se pratiquer à une allure lente de jogging, il faut courir en endurance fondamentale à 70% de sa fréquence cardiaque maximale. Il est impératif de bannir le fractionné et les efforts intenses.

  5. 5 - Respectez la notion de progressivité en course à pied. Limitez-vous à 30 minutes de footing à jeun lors de vos premières sorties. Augmentez progressivement la durée de ces dernières au bout de quelques semaines. Ne consacrez qu'une seule sortie running à jeun par semaine et évitez de dépasser 1 heure de footing. Si vous prolongez votre séance, le corps va produire des déchets (corps cétoniques) pouvant entraîner de futures complications (diabète, problèmes rénaux).

  6. 6 - Essayez de jogger à proximité de votre domicile, évitez les chemins de campagne loin de tout. Favorisez les itinéraires et parcours en boucle. En cas de mauvais signes comme des fringales, vertiges vous serez davantage en sécurité.

  7. 7 - Soyez prévoyant, ayez toujours dans votre poche une barre de céréales, du gel énergétique, des fruits secs. Les sucres rapides sont les bienvenus en cas de mauvaises sensations, fatigue ou d'hypoglycémie. Emportez aussi une petite bouteille d'eau et pensez à boire une ou deux gorgées toutes les 10 à 15 minutes.

  8. 8 - Une bonne douche et surtout un bon petit déjeuner tout de suite après s'être entraîné à jeun ! Attention, toutefois il convient de ne pas manger plus que d'habitude, il serait dommage de perdre les bénéfices d'une course à jeun.




 
© 2016 - 2017 je-vais-courir.com - Mentions légales
Crédits photos : Image de b10lm sous license CC BY 2.0 modifiée par nos soins