Les bonnes raisons de cacher ou ne pas dire que l'on va aller courir



Les bonnes raisons de cacher ou ne pas dire que l'on va aller courir

Courons heureux, courons caché ! Si nous aimons partager nos sorties running sur les réseaux sociaux ou avec nos amis, parfois nous faisons tout pour faire de la course à pied en secret. Mais quels sont les motifs qui nous poussent à ne pas révéler aux autres que l'on court.


Aujourd'hui, tout est fait pour cultiver son image de coureur. C'est clair, on est fier de courir et on le montre au plus grand nombre. Ce ne sont pas les applications, ni les plateformes qui manquent pour partager nos derniers exploits sportifs avec les communautés de runners auxquelles nous sommes abonnées.

C'est vrai, qui n'a jamais posté un selfie d'une sortie running. Sitôt la séance terminée, une photo, un petit commentaire, le partage de son activité via Strava ou Runtastic et voilà déjà les premiers "J'aime Facebook" qui déboulent. Une bonne manière de flatter son égo ou de trouver de la motivation pour continuer à courir. Et, ce n'est certainement pas moi qui dirais le contraire.
Pourtant, il y a certaines situations qui nous obligent à ne pas ébruiter notre passion pour la course à pied ou qui justifient que nous souhaitons cacher une sortie running. Si si, je vous l'assure !

Pourquoi ne pas dire ou montrer que l'on fait de la course à pied ou que l'on est allé courir

Eh oui, cela peut vous paraître étrange, mais il y a effectivement des bonnes raisons qui font que certains coureurs préfèrent passer sous silence leur pratique de l'endurance ou leurs dernières sorties running - trail. Voyons quels sont les différentes motivations qui nous amènent à occulter notre addiction ou à masquer des séances de jogging.

6 raisons de ne pas dire que l'on va courir ou se mettre à faire de la course à pied
  1. 1 - Parce qu'on ose pas dire que l'on s'est mis à la course à pied

    La première cause qui nous incite à ne pas révéler au grand jour que l'on s'est décidé à faire du footing, c'est le regard des autres. Que ce soit courir pour perdre du poids, courir pour gagner confiance en soi ou garder la forme, on n'ose pas en parler car on ne sait pas si on va réussir à courir, si l'on va perdurer dans la pratique.
    Si vous vous faites “griller”, une chose à se dire : vous irez toujours plus loin que celui qui reste le popotin sur son sofa.

  2. 2 - Parce que l'on veut faire une surprise

    Voilà des mois que votre moitié fan de running, vous demande de le ou la suivre sur les sentiers pour courir en couple. Si cette proposition ne vous a pas enchanté de prime abord, aujourd'hui, l'idée a fait du chemin dans votre tête et vous imaginez vous lancer dans le monde du running auprès de votre partenaire.
    Oui, mais avant de l'accompagner, rien de tel que de s'entraîner. Pourquoi ? Eh bien !, Pour le ou la surprendre. Faire pendant quelques semaines des sorties course à pied en secret pour progresser, voilà le concept. Après cette remise à niveau, annoncez à votre Valentin ou Valentine que vous acceptez de courir en duo. Il ou elle sera surpris(e) de voir que vous en avant sous le pied.

  3. 3 - Parce que l'on s'est lancé un défi perso

    La course à pied 1 à 2 fois par semaine, c'est bien, mais vous avez décidé de passer à la vitesse supérieure. Pour cela, rien de tel que de se lancer un défi, pourquoi pas s'inscrire à une course chronométrée. Plus ambitieux encore, courir un marathon. Mais pour surprendre votre entourage, vous avez décidé de ne rien révéler de votre pari jusqu'au jour J. Du coup, il va falloir imaginer de nombreux stratagèmes pour faire votre préparation sous éveiller les soupçons.

  4. 4 - Parce que ça ne regarde que moi

    En voilà une raison qu'elle est bonne ! Ben oui, pas obligé de crier sur les toits que vous êtes devenu un running addict ! Je cours et personne n'est obligé de le savoir

  5. 5 - Pour se cacher de la concurrence

    Tout le monde sait que vous courrez, d'ailleurs vous n'êtes vraiment pas mauvais, même plutôt doué d'ailleurs. Comme chaque année vous vous alignez sur de nombreuses courses et vos rivaux scrutent vos moindres gestes pour connaître votre état de forme.
    Oui, mais pas question de dévoiler au grand jour vos inscriptions aux diverses courses, ni de publier vos derniers chronos ou à quel moment de votre prépa vous en êtes.
    Silence radio sur les réseaux sociaux, sorties masquées et montre gps en mode silencieux de rigueur.

  6. 6 - Pour ne pas recevoir de remontrances

    Oui, c'est une plaie pour le coureur ! Laquelle ? Lorsque l'on lui reproche qu'il court trop, qu'il passe trop de temps basket aux pieds. Des réflexions du genre “ attention le sport est une drogue, ça s'appelle la bigorexie !”, “tu cours trop tu va te blesser”, ” “t'as déjà couru hier, t'exagères !”, “tu ne penses qu'à courir, tu sais que j'existe aussi ?”.

    C'est vrai, la course à pied ne doit pas mener au surentraînement, ni nuire à la vie sociale. Mais lorsque nos pieds fourmillent d'impatience de retrouver asphalte ou chemins de montagne, on ne peut résister à l'envie de partir courir. La technique consiste donc à prétexter un rendez-vous fictif, de partir courir avant que tout le monde soit levé ou en l'absence des réfractaires à notre passion débordante pour le running ou le trail.

    Comment cacher que l'on est allé courir ?

    Pour ceux qui ne savent pas faire sans montre cardio gps, le bon réflexe est de désactiver le partage automatique ou l'apparition des sorties dans le flux. En effet, lorsque l'activité est terminée, Strava ou Garmin Connect par exemple publient automatiquement votre activité et les coureurs qui vous suivent sont alors au courant de cette dernière. Pensez donc à bien paramétrer votre application course à pied.

    Lorsque l'on sort courir, pas évident de le cacher. Il y a bien la méthode qui consiste à se couvrir tout le visage pour ne pas être reconnu, mais l'été ce n'est pas pratique du tout. Cependant, il y a plusieurs autres astuces qui vous permettront de limiter les risques de vous “faire prendre”.
    Optez pour l'option morning runner ou late runner, bref courir tôt le matin ou tard le soir quand il n'y a personne dehors est une solution. Autre alternative, ne courrez pas sur vos itinéraires habituels. Prenez le volant et exportez vous à quelques kilomètres. En plus de trouver de nouveaux parcours pour courir, vous pourrez pratiquer votre sport dans l'anonymat.

    Bienvenue dans le monde des sorties running qui ne sont pas censées exister, puisque vous n'êtes pas censé avoir couru. Sauf que si !!! On pourrait appeler cela l'UnderRunning.



 
© 2016 - 2018 je-vais-courir.com - Mentions légales