10 erreurs de débutant à éviter quand on commence la course à pied



10 erreurs de débutant à éviter quand on commence la course à pied

Vous avez décidé de vous remettre au sport, vous avez raison de choisir la course à pied. Mais avant de commencer le running, place aux conseils avec un top 10 des erreurs les plus fréquentes commises par le coureur débutant.


C'est certain, votre décision est prise, vous allez vous mettre à la course à pied ! Vous souhaitez courir pour perdre du poids, pour la santé, pour évacuer le stress, vous surpasser ou encore tenter une nouvelle expérience. Il y a 1001 raisons (ou presque) de se lancer dans l'aventure du RUNNING.

Bref vous êtes motivé à 200%, les routes et chemins n'ont qu'à bien se tenir, vous avez pour objectif de les sillonner de long en large et en travers. Mais comme on le dit, il ne faut pas aller trop vite en besogne. Rome ne s'est pas faite en un jour (ni Paris d'ailleurs), pour bien commencer le footing du bon pied, il y a de nombreuses erreurs de débutant à connaître et qu'il faut absolument éviter.

Les 10 erreurs fréquentes à éviter pour bien débuter la course à pied

  • 1- Je m'équipe de A à Z.
    L'idée d'avaler le bitume en tête, vous sortez tout juste de chez Décathlon les bras plein avec la panoplie complète du marathonien, mais aussi la carte bleue qui flambe encore dans votre portefeuille. Oui c'est vrai, pour courir il faut bien s'équiper, mais il faut savoir raison garder. Nul besoin d'investir dans une montre cardio-gps ou dans un vêtement technique dès les premières sorties.
    Pour commencer, pensez aux indispensables, c'est à dire un short (ou pantalon), des chaussettes, un tee-shirt et bien évidemment une paire de chaussures de running. Pour le reste vous avez le temps de voir venir, vous éviterez ainsi de vous tromper. Il serait dommage d'acheter du matériel de running mal adapté à votre profil de joggeur. En ce qui concerne le choix de la chaussure, demandez conseil. Pronateur, supinateur, universel, selon votre type de pied, il faut sélectionner les baskets adaptées. Certains magasins de running en ligne comme i-run.fr vous aident à trouver les chaussures qui correspondent à votre morphologie. Si vous avez déjà une paire de chaussure, posez-vous la question tout de même de savoir s'il n'est pas temps d'en changer.

  • 2- Je dois courir tous les jours.
    Et pourquoi pas toutes les nuits aussi ! Quand on est positif à bloc, motivé comme jamais, la première grande erreur que l'on commet c'est de vouloir partir sur un planning running infernal avec 4, 5 ou 6 entraînements hebdomadaire. A trop vouloir en faire on risque davantage de se dégoûter de la pratique, se blesser. Votre corps doit s'habituer, évoluer à vos nouveaux efforts.
    Tout vient à qui sait attendre, commencez par 1 à 2 courses de 10 à 20 minutes par semaine. Ajoutez ensuite quelques minutes à ces séances, puis au fil du temps vous aurez l'opportunité de courir plus régulièrement. Votre patience sera récompensée, vous ferez de très rapides progrès.

  • 3-Je ne dois pas marcher pendant mon entraînement de course à pied.
    Quand on débute, notre fréquence cardiaque a tendance à s'emballer rapidement. Rien ne sert de se faire mal, de forcer, sous peine de faire pire que mieux. N'hésitez pas à alterner course modérée, voire lente et marche. Bonne nouvelle, cela permet de travailler l'endurance fondamentale. Il s'agit du rythme de course auquel on se sent le plus à l'aise, lors duquel on peut parler et où nous ne sommes pas essoufflé. Oui courir plus lentement ça a du bon, croyez-moi ! C'est même la base pour progresser efficacement en course à pied.

  • 4- Je dois courir vite pour progresser.
    Je le disais au point n°3, il vaut mieux jogger à une allure plus modérée pour développer son endurance de base, c'est la clé de la progression. Si courir lentement vous semble rasoir, voire inutile, prenez votre mal en patience, vous vous apercevrez que vos progrès seront au rendez-vous et plus précoces que vous ne le pensez.

  • 5- J'allonge ma foulée pour courir plus vite.
    Se forcer à courir à pas de géant, je vous assure chers Runners en herbe, c'est une mauvaise idée. D'une ça nous fait consommer davantage d'énergie, secondo, allonger ses enjambées, c'est aussi une des meilleures façons d'aller droit vers la blessure. Notre corps n'adopte pas une position naturelle. La foulée idéale et la bonne posture à adopter c'est quand votre pied atterrit en son centre. Le secret, c'est de courir naturellement, votre foulée s'optimsera avec le temps.

  • 6- Je dois mettre moins de temps à chaque fois sur mon parcours habituel !
    Certes, courir régulièrement sur un trajet identique permet de poser ses jalons, d'avoir des repères. Par contre, il ne faut jamais oublier que la course à pied doit avant tout rester un plaisir, une parenthèse agréable dans votre journée. Il est gratifiant de voir que l'on progresse de semaine en semaine. Effectivement vos entraînements, votre assiduité fera que vous parviendrez à améliorer sensiblement votre temps sur un parcours type. Mais cela ne durera qu'un temps. Mon conseil, c'est de varier les entraînements, de changer de parcours régulièrement, c'est comme cela que vous tirerez le plus de bénéfices de vos sorties running. Variez les plaisirs pour de nouvelles sensations !

  • 7- Je m'entraîne à courir avec un partenaire !
    Oui, mais seulement si ce dernier est de votre niveau ou s'il s'adapte à votre rythme actuel. Le cas échéant, vous risquez de voir tourner cette sortie annoncée comme sympa en un véritable calvaire. Si l'ami avec qui vous avez prévu de faire un jogging est un coureur régulier ou expérimenté, ce sera pour vous le début de la fin. Par contre si ce dernier aligne ses pas sur les vôtres et vous donne de bons conseils, là c'est tout bonus.

  • 8- Je n'ai pas soif pas besoin de m'hydrater !
    La règle “number one” quand on court c'est de ne jamais attendre d'avoir soif pour boire, sauf si on souhaite souffrir de déshydratation. Le bon réflexe c'est de boire 1 heure avant la course, pendant toutes les 15-20 minutes (un peu) et bien entendu après la séance d'entraînement. Pourquoi après, afin d'éviter la concentration en sel dans l'organisme.

  • 9- Plus je termine mon footing épuisé, mieux c'est !
    “A fond les ballons, à toutes berzingue, c'est moi Bip Bip, ça fait 30 minutes que je cours à 200 battements de coeur par minute et je vais terminer ma course par un bon sprint”. Cette philosophie du running est une des meilleures solutions pour vous écoeurer et de vous blesser. Dites-vous que pour perdurer dans la pratique de la course à pied, vous devez terminer chaque entraînement avec le sourire aux lèvres et surtout l'envie pressante de rechausser vos baskets (tout en respectant le point n°2).

  • 10- Je cours donc je peux manger ce que je veux et même continuer à fumer !
    Hamburger frites ce midi, pizza ce soir, pas de soucis je fais de la course à pied, j'élimine des calories. Certes courir améliore la santé, fait mincir, réduit les risques de maladies cardiovasculaires et permet de lutter contre le stress. Mais une mauvaise hygiène de vie alliée au jogging c'est risqué, voire contreproductif. Privilégiez une alimentation saine et de qualité.




 
© 2016 - 2019 je-vais-courir.com - Mentions légales
Crédits photos : Image de Transformer18 sous license CC BY 2.0 modifiée par nos soins