Récit de course 10km du Pas de Calais 2017 circuit de Croix en Ternois



Récit de course 10km du Pas de Calais 2017 circuit de Croix en Ternois

Les 10 km du Pas de Calais 2017 au circuit de Croix en Ternois, j'y étais ! Objectif perso, résultat, classement, organisation, voici le récit de course complet de ma compétition running 100% bitume d'un lendemain d'élection présidentielle.


Disons que vous habitez dans les Hauts de France ou que vous n'hésitez pas à parcourir de nombreux kilomètres pour faire une course à pied un lundi 8 mai 2017. Il y a 90% de chance sur 100 que vous preniez comme des milliers de coureurs le départ de la mythique Route du Louvre 2017, que ce soit pour le marathon ou le 10 kilomètres.

Eh bien, moi non ! Ayant eu la chance de gagner un dossard avec l'appli Running Heroes, c'est au Circuit de Croix en Ternois pour les 10km du Pas de Calais que j'ai choisi de courir. Certes, je sais par avance que l'ambiance ne sera pas si chaleureuse qu'à l'épreuve reine du jour dans la région, mais je me dis que j'ai pris l'option de l'originalité. Ben oui! Ce n'est pas tous les jours que l'on a le droit de fouler l'asphalte d'un circuit de course automobile aussi réputé.

L'inscription faite, l'incontournable certificat médical de non contre indication à la pratique de la course à pied en compétition accepté, le rendez-vous est donné 9h pétante sous le portique de départ du circuit auto de Croix en Ternois dans le 62.

Ma course à pied sur le circuit de Croix en Ternois pour les 10km du Pas de Calais 2017.

8 mai 2017, 7 heures 0 secondes, mon radio-réveil donne de la voix, il semblerait qu'il est temps de se préparer pour mon épreuve du jour, les 10k du Pas de Calais à Croix en Ternois. Petit regard furtif par la fenêtre, je me dis que Météo France nous a encore bien eu. Pas de ciel bleu comme annoncé quelques jours auparavant, mais un épais fond gris et un petit vent comme on l'aime (pas).

Petit déj et café ingurgités tranquillement, ne me reste plus qu'à enfiler ma tenue running soigneusement préparée la veille. New Balance 1080 V6 aux pieds et mon tee-shirt Run For fun sur les épaules, je n'oublie pas d'emporter la veste coupe vent. 35 minutes de route m'attendent, c'est pas la mer à boire. 8h15 me voilà arrivé à destination, il y a déjà pas mal de monde malgré les 5° pour un 8 mai. Justificatifs en main, (on ne sait jamais) direction les paddocks pour retirer le précieux dossard N°9 si convoité.

dossard 10 km du pas de calais croix-en-ternois


Une queue s'est formée, heureusement que je suis arrivé à temps ! Au bout de quelques minutes, je me dis pourquoi ils ont des rollers aux mains. Ok, je me suis trompé de file, il y a aujourd'hui un marathon roller d'organisé sur ce même circuit.

marathon roller croix en ternois


En fait, la file réservée aux runners est totalement vide ?!?!?. Je me présente et je vois qu'au moment de signer, je suis l'un des premiers arrivés et qu'il n'y a que 40 participants. J'apprends que le top départ est décalé à 10h pour laisser la place aux rolleurs et rolleuses. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que les 10km course à pied ne sont pas la priorité du jour. Ce même jour sont aussi prévus les 6h du Pas de Calais en vélo, c'est sur cette épreuve que les organisateurs se focalisent sans doute.

Puisque j'y suis, j'y reste, je vais devoir prendre mon mal en patience. J'en profite pour copiner avec les runners qui arrivent au goutte à goutte. Un coureur master 3 (bref un senior) du club de course à pieds de Valhuon engage la conversation et me donne de précieux conseils. Merci monsieur pour vos recommandations et votre expérience.

A 30 minutes du départ, il est temps de penser échauffement. Je trottine, puis un petit kilomètre en endurance fondamentale, quelques lignes droites un peu plus rapides, voilà que l'on appelle les participants à se présenter sur la ligne de départ. On nous explique que le logiciel de chronométrage a planté en plein marathon roller et que nous ne pourrons faire les 10 km comme prévu, mais juste 5 tours de 1,749m soit tout juste 9 bornes.

Et comme un problème d'organisation n'arrive jamais seul, le départ prévu en chaussettes pour traverser la piste et se chausser pour partir pour les 10km est aussi annulé. Bref on perd un peu plus le côté original de la course. Et cerise sur le gâteau, comme le marathon roller n'est pas terminé, c'est juste une partie de la piste qui nous est réservée.

Parcours 10km du Pas de Calais 2017 circuit de Croix en Ternois


Bon, je suis là pour le fun, je garde le sourire et je me dis que je n'aurai pas à jouer des coudes pour dépasser mes concurrents du jour. Ben oui à 40 sur 9km on va se sentir souvent seul.

A quelques secondes du top, je pense à ma “stratégie de course” et à mon objectif. Mise à part courir pour le plaisir, j'ai en tête l'ambition de boucler la course avec une moyenne de 4'30”/km, soit 45 minutes pour un 10k. Je trouve cet objectif atteignable surtout qu'au final ce ne sont que 9km qui sont à parcourir.

Je me place dans le sas de départ, tout à l'arrière du peloton (à quinze mètre lol), c'est parti pour une course à pied sur circuit automobile 100% bitume. Devant ça part très vite, lorsque je passe la ligne de départ, les premiers sont déjà bien loins. Je ne me laisse pas galvaniser par le frisson de la compétition, je respecte à la lettre mon tempo.

depart 10 km croix-en-ternois course a pied


Première ligne droite de quelques centaines de mètres, ça débute avec un faux plat qui promet lors du dernier tour. Virage en épingle sur la gauche, voici la portion descendante du parcours, j'en profite pour accélérer légèrement, je ne m'enflamme pas non plus. Au passage j'ai déjà dépassé quelques coureurs. Passage sous un pont, grande ligne droite légèrement en faux plat. La moitié du circuit avalé, c'est la partie ascendante qui se présente, je réduis la longueur de ma foulée, tel un cabri pour économiser ma fréquence cardiaque. Toujours dans le bon tempo, je vois poindre le portique annonçant la fin du premier tour. Dans ma ligne de mire, une jeune fille et un autre concurrent, je les dépasse sur la ligne, 1er passage je me retrouve en 13ème position.

Le 2ème tour lancé, j'ai de nouveau 2 autres runners en vue à 200m. Une nana qui tient bien la route et un Master 1 (apparemment) en tee shirt jaune fluo (comme moi), je ne peux le louper. Il est dans mon tempo j'en fais mon lièvre. A 75% du second tour, j'arrive à la hauteur de la nana qui dépote, elle baisse le rythme depuis quelques secondes, je la double, son souffle semble haletant. Mon Master 1 garde la distance. 2ème tour bouclé, je suis maintenant 12ème. Je ne suis pas là pour faire un classement mais m'approcher d'un objectif temps.

A mi course, le vent se lève, je foule l'asphalte légèrement sous les 4'30” au km, les jambes sont là, mais pas question d'allonger la foulée. Je me rapproche d'un jeune trentenaire affublé d'un magnifique tee-shirt de la célèbre course à obstacles “La Frappadingue” (trop beau #jenveuxun). Le voilà maintenant derrière moi à 100m de la fin de cette 3ème boucle, je suis maintenant en 11ème position.

Avant dernier tour, je me sens seul, l'impression de faire une sortie en solo, pas grave je maintiens le rythme, même si les jambes commencent à montrer des signes de faiblesse. Désormais il pleuvine, ce petit crachin ne perturbe pas pour autant la course. Mon lièvre est toujours à la même distance devant, sait-il que je suis en chasse ? Aux 2 tiers du tour, je double un jeune coureur d'une vingtaine d'années qui n'en peut plus, je pense qu'il est parti trop vite, il a explosé en vol. Son dernier 1,749m va être compliqué. Me voilà désormais dans le top 10.

Dernière boucle, effectivement le faux plat fait son effet, mais je ne flanche pas, je ne me suis pas grillé. A 900m de l'arrivée, mon lièvre n'en démord pas, ça va être compliqué de le rejoindre. Des souffles, des pas, qu'entends-je, un participant a décidé de me dépasser, j'ai l'impression que je vais perdre une place. J'accélère un peu, mais pas moyen, un jeune coureur ayant bien géré sa course me supplante et s'envole vers mon lièvre, le dépasse, bien vu la course en negativ split. Dernière ligne droite de 200m, je ne parviens pas à réduire l'écart avec mon lièvre, je passe la ligne à 37'31” à 14 secondes du 10ème. Ce dernier se retourne et m'annonce : “bien joué, j'ai bien vu que tu me suivais depuis le 2ème tour”. Je le félicite chaleureusement on se sert la main, c'est ça le running, du partage, du plaisir et des au revoir et à la prochaine pour une nouvelle course : Run For Fun.

Conclusion, malgré quelques déconvenues liées à l'organisation de la course, j'ai pris du plaisir et c'est le principal, même si je ne me suis pas autant amusé que lors des 10km de Ruitz 2016.

Également de belles rencontres, félicitations à David Cailleret, coureur régional qui s'accapare régulièrement les podiums des courses locales et qui termine 1er ce 8 mai 2017, lendemain de Présidentielles.

Photo participant croix en ternois


Personnellement, je suis satisfait, j'ai bouclé la course avec une moyenne de 4'24”/km et une vitesse de 13,67km/h. Côté classement, je suis 11ème, 5ème de la catégorie Master 1 (bref les coureurs de 40 à 49 ans). Prochain objectif Olhain pour la 18ème édition du Trail du Patois 2017 version 12km.



 
© 2016 - 2017 je-vais-courir.com - Mentions légales