Hydratation en course à pied pourquoi faut il s'hydrater en courant ?



Hydratation en course à pied pourquoi faut il s'hydrater en courant ?

Pourquoi faut-il boire quand on fait de la course à pied ? Pourquoi ne faut-il pas attendre d'avoir soif pour s'hydrater quand on fait du running ? Je vous propose d'en savoir plus sur les enjeux d'une bonne hydratation quand on souhaite pratiquer un sport d'endurance.


Si je devais me comparer à un animal, ce serait avec le chameau. Pas par ressemblance physique (j'espère), pas que je sois bossu, ni que je sois parfois de mauvaise humeur (jusqu'à preuve du contraire). Non ! Si, je m'identifie à ce camélidé, c'est tout simplement parce que je suis un mauvais élève en matière d'hydratation. Je bois peu, pas assez et la plupart du temps lorsque j'ai soif. Il m'arrive fréquemment de revenir d'une sortie running sans avoir bu une gorgée, ni sans avoir pris le temps de boire un verre d'eau ensuite.

Hors, je ne cesse de lire des articles traitant de l'entraînement en course à pied, dans lesquels on aborde l'importance d'une bonne hydratation du coureur. Je le sais, ne pas s'hydrater correctement en running, c'est compromettre sa progression en course à pied, être sujet à des blessures plus fréquentes, mais aussi et surtout prendre des risques avec sa santé.

Du coup, j'ai décidé de reprendre mon hydratation en main et au sérieu ! Je me suis donc penché sur le sujet afin de mieux comprendre pourquoi il était primordial de bien s'hydrater. Et je me suis dit que ça pourrait sans doute vous intéresser. Découvrons ensemble pourquoi l'hydratation en course à pied c'est essentiel.

Pourquoi le coureur à pied doit boire et bien s'hydrater

Très loin d'être un spécialiste, je ne vais pas ici vous expliquer en détail pourquoi notre organisme à besoin d'eau pour son bon fonctionnement, ni comment cette eau est utilisée par nos cellules. Mon objectif est aujourd'hui d'évoquer clairement, simplement la principale mission que l'eau que l'on boit a sur notre organisme et pourquoi il est important de s'hydrater en course à pied.

Non, ce n'est pas une légende, mon corps (le votre aussi) est constitué d'environ 60 à 65% d'eau. Concrètement, je pèse 65kg, j'en déduis donc que ma teneur en eau est de 42 à 45 litres. Rien qu'à l'évocation de ce chiffre, je me doute que l'eau est vitale pour le bon fonctionnement de mon organisme.

Et en effet, de ce j'ai appris, lorsque je me mets à courir, j'enclenche un processus de perte d'eau dû à ma production d'énergie. Lorsque j'effectue un effort, une activité physique, ma température corporelle augmente et cette chaleur doit être évacuée. C'est là qu'entre en jeu notre clim du corps, la sudation. Oui ! La perte d'eau se fait via la transpiration, la fameuse sueur. Si je poursuis cet effort, je dois impérativement compenser cette perte d'eau en m'hydratant afin que mon organisme puisse réguler correctement la température interne de mon corps.

Le saviez-vous ? Courir une heure peut nous faire perdre entre 50cl à plus de 2L d'eau en une heure selon notre allure, notre poids et la température extérieure. Par exemple à une allure moyenne sous 10°, je peux perdre 0,5L, tandis que si je cours à une allure rapide sous 30° ma perte hydrique pourra atteindre plus d'un litre et demi.
Le saviez-vous également ? Plus on perd d'eau, moins on transpire et moins notre corps parvient à réguler sa température. Selon le pourcentage de perte d'eau les conséquences peuvent aller de la perte d'efficacité neuromusculaire à la perte de connaissance en passant par le coup de chaleur ou la blessure musculaire.

Du coup, si mon objectif est de maintenir un effort dans le temps avec efficacité, d'éviter le coup de chaleur ou la blessure, j'ai tout intérêt à devoir compenser en temps et en heure cette perte en eau.

Combien et comment boire pour être performant en running ?
Dans la vie de tous les jours ont dit qu'il faut boire 1,5l d'eau par jour, que ce soit par le biais des aliments que nous mangeons comme dans les boissons que nous buvons. Lorsque je cours j'augmente ce besoin en eau.

L'hydratation chez le coureur doit se faire avant, pendant et après la sortie running. Il faut boire, oui, mais ni trop, ni trop peu. Selon mes sources, si je veux optimiser mon entraînement ou ma course, je dois boire un verre d'eau quelques minutes avant ma séance, puis par petites gorgée de 10ml régulièrement dès lors que ma sortie se prolonge au delà de 45 minutes. Bien entendu par forte chaleur et allure plus rapide, ma consommation d'eau sera sans doute supérieure pour éviter la déshydratation. I
l est important de boire avant que la sensation de soif n'intervienne en course. Si c'est le cas c'est déjà trop tard. Après la séance, la bonne attitude est de boire un autre verre d'eau. En ce qui concerne la température de l'eau, celle-ci doit être aux alentours de 15° et surtout ne pas la boire glacée.

Désormais, j'ai pris la décision d'appliquer ces conseils en hydratation pour la course à pied afin de continuer à courir motivé en toute sécurité. En fonction d'une sortie longue je n'oublierai plus de m'équiper d'un sac d'hydratation, d'une ceinture porte bidon ou d'une simple petite bouteille d'eau. Lors d'une compétition officielle, je ne passerai plus à côté d'un ravitaillement. Et vous ?



 
© 2016 - 2017 je-vais-courir.com - Mentions légales