Chaussures running trail : les questions à se poser avant de les acheter


Accueil > Conseils chaussures running

Chaussures running trail : les questions à se poser avant de les acheter

En course à pied, faire le choix d'une bonne chaussure de trail running est primordial. L'achat d'une paire de chaussures mérite d'être étudié par le coureur qui doit se poser les bonnes questions et adopter des réflexes de bon sens. Il en va du confort, des performances et de la sécurité de ce dernier.


Que l'on soit joggeur à ses heures perdues ou runner expérimenté, lorsque vient le moment de choisir sa première paire de runnings ou de les remplacer, l'achat des nouvelles chaussures de course à pied ne se fait pas à la légère.

N'avez-vous jamais vu sur les réseaux sociaux et notamment sur les groupes consacrés à la CAP des posts du genre : “que pensez-vous des nouvelles Asics Gel-Cumulus ?”, “à votre avis quelle est la meilleure marque de chaussures pour courir ?”. Chaque coureur a ses spécificités, ses préférences, son expérience. Ce n'est pas parce qu'un ami ne jure que par ses nouvelles Hoka, qu'il faut absolument jeter son dévolu sur ce modèle. Celles-ci risquent de ne pas vous convenir.

La méthode pour mettre toutes les chances de son côté de trouver la meilleure chaussure de running, celle qui vous convient, c'est de cerner vos besoins et attentes en prenant le temps de la réflexion.

Bons plans Trail Ekosport

Choix de ses chaussures de courses à pied : les questions à se poser et erreurs à éviter

Vos prochaines runnings vont vous accompagner sur routes, chemins et sentiers pendant plusieurs centaines de kilomètres. Autant dire qu'il convient de s'attarder un minimum sur la sélection de ces dernières. Alors avant de commander vos chaussures grâce à un site spécialisé d'aide au choix comme https://chaussurerunning.fr, je vous invite à répondre aux questions suivantes et à respecter certains réflexes.

Quid de son ancienne paire ?

Avant toute chose, il est nécessaire de faire un point au sujet des chaussures de sport actuelles. Est-ce que celles-ci vous ont donné la satisfaction escomptée ? Les avez-vous trouvées confortables ? Ou au contraire avez-vous rencontré des problèmes avec celles-ci ?

Si le bilan est largement positif, je vous conseille de réinvestir dans la même paire de chaussures de course à pied. Si le bilan est mitigé ou négatif, là effectivement s'orienter vers un autre modèle devient indispensable.

Ne pas se laisser guider par les sirènes du marketing !

Les pages des sites ou des magazines spécialisés, mettent largement en avant les arguments marketings des fabricants de chaussures de sport. Toutes proposent des innovations technologiques qui promettent un amorti incomparable, une relance exceptionnelle. D'autres misent sur le look et le design des baskets de course à pied.

Une chose est certaine, c'est qu'aujourd'hui toutes les marques connues, mais aussi celles qui émergent proposent des produits de qualité. Les différences de qualité entre-elles se jouent parfois à peu de choses et les sirènes du marketing ne doivent pas orienter à 100% votre sélection.

Des chaussures pour quel terrain ?

Les itinéraires que vous avez l'habitude d'emprunter baskets aux pieds doivent vous mettre sur la voix du type de chaussures vers lesquelles vous devez aller. Si vous avez pour habitude de faire des sorties essentiellement sur route, en milieu urbain, c'est effectivement une chaussure de running (chaussure de route) qu'il vous faut. Ces dernières doivent vous assurer un bon amorti, une bonne stabilité et du confort.

Par contre, si votre environnement de course est constitué de chemins forestiers, de sentiers techniques et que vous alternez entre route et terrains accidentés, la chaussure de trail s'impose. Celle-ci grâce aux crampons de la semelle permet une bonne accroche sur terrains gras et assure vos appuis. Les chaussures de trail sont également renforcées notamment pour absorber les chocs dûs aux caprices du terrain.

Des chaussures adaptées à quel volume de course ou motivation ?

Après avoir déterminé si vous avez besoin d'une chaussure de running ou de trail, il convient de restreindre votre sélection en fonction de votre profil de runner et de vos motivations. En effet, chaque fabricant et marque propose une large gamme de chaussures avec des modèles qui répondent aux exigences, besoins des différents types de coureurs.

Par exemple, si vous débutez la course à pied ou que le nombre de vos sorties hebdomadaires sont limitées à un ou deux runs, rien ne sert de s'offrir une chaussure haut de gamme avec plaque carbone à 300€. Ce qu'il vous faut, c'est une chaussure adaptée à un faible volume de course, mais qui offre confort et amorti. Je vous conseille de tester les chaussures de jogging ou de running de chez Décathlon dont le rapport qualité prix est exceptionnel. Vous pouvez découvrir la gamme sur https://www.kalenji.fr, le site officiel de la marque.

Au contraire, si votre volume de course hebdomadaire est important autant en nombre de sorties que du kilométrage effectué, il est nécessaire d'investir dans une paire qui saura absorber ce volume et vous apporter les qualités requises pour vos longues sorties. Si vous avez des objectifs particuliers, que ce soit en termes de distance ou de chrono, la chaussure dite de performance est celle qui vous convient. Cette dernière doit vous offrir une bonne relance, mais aussi protéger vos articulations.

Des runnings adaptées à son poids !

Eh oui, le poids que l'on fait sur la balance a également une incidence lorsque le moment de choisir les bonnes chaussures de running est venu. Ainsi, les manufacturiers conçoivent des chaussures pour les coureurs “légers” et d'autres pour les coureurs “lourds” de plus de 80kg environ. Rassurez-vous, les boutiques et sites spécialisés mentionnent cette indication sur les fiches produits.

Ainsi et par exemple, la chaussure pour coureur lourd offre davantage d'amorti, de confort et de stabilité qu'une chaussure pour coureur léger qui elle a d'autres qualités (souplesse de la semelle, flexibilité...).

La question de la foulée !

Pour corser un peu les choses, parlons un peu de foulée. Avez-vous déjà entendu parler de foulée universelle, foulée pronatrice ou foulée supinatrice ? Ces termes barbares désignent la façon dont vous posez le pied à chacune de vos foulées. Ainsi, votre chaussure s'use ou subit des contraintes différentes selon votre type de foulée. Si l'on pose le pied vers l'intérieur, on parle de foulée pronatrice. Au contraire, si l'on a tendance à poser son pied vers l'extérieur, on parle de foulée supinatrice (environ 1 personne sur 10). Enfin, ceux qui posent le pied sur le milieu ont une foulée neutre dite universelle. Pour compenser la supination ou la pronation, les fabricants conçoivent des modèles de chaussures pronatrices ou supinatrices.

Mais alors comment savoir quelle est sa foulée ? La meilleure méthode consiste à se rendre chez le podologue qui détient le matériel et les compétences pour la déterminer. Certaines boutiques spécialisées dans la vente de matériel de running sont équipées de tapis de course et peuvent filmer et analyser votre foulée. On peut aussi essayer de le savoir en analysant l'usure de ses anciennes chaussures. Si la semelle est usée vers l'intérieur, on a tendance à avoir une foulée pronatrice, si c'est l'extérieur de la semelle qui est davantage usagée, la foulée supinatrice s'impose. Enfin, si l'usure est marquée sur le milieu et à la fois sur l'extérieur au niveau du talon, le choix se fait sur une chaussure universelle. Dans le doute, il convient de s'orienter vers une paire de running universelle.

Choisir la bonne taille de chaussures !

Maintenant que vous avez restreint votre sélection à quelques modèles de running shoes, il est temps de les essayer afin d'identifier celles qui offrent le meilleur confort à votre pied. Celle dans lesquelles vous vous sentez bien à l'aise.

C'est là qu'il convient de déterminer la taille des chaussures qui vont vous accompagner ces prochains mois. Et l'exercice n'est pas à prendre à la légère. On ne choisit pas ses runnings comme on le fait pour ses chaussures de ville. De même, si vos anciennes chaussures de running Nike sont du 42, cela ne signifie pas qu'il faut prendre une pointure 42 chez Adidas ou New Balance.

Chaque marque taille différemment ! Il existe bien évidemment des tableaux de correspondance des marques qui permettent de savoir à quoi correspond un 42 chez Asics, On-Running, Brooks ou encore Mizuno.

Cependant pour trouver la bonne taille, il est conseillé de mesurer la longueur de son pied le plus fort. Placez votre talon contre un mur et une feuille sous votre pied. Tracez un repère au niveau de votre orteil le plus long. À l'aide d'un mètre ruban ou d'une règle, relevez la longueur. On parle alors de taille centimétrique et qui correspond à la taille japonaise.

On sait que le pied gonfle pendant la course à pied, il convient d'ajouter environ 0,5 à 1 cm, soit 5 à 10 mm à la longueur relevée. Reportez la pointure centimétrique sur le tableau de correspondance des tailles pour savoir quelle est la taille européenne (EU) que vous devez prendre et qui correspond à la morphologie de votre pied. Par exemple, un pied de 27 cm correspond à du 44 chez Adidas, mais a du 42,5 chez Salomon.

À l'essai votre pied doit être bien maintenu, mais pas à l'étroit non plus. Vous devez pouvoir passer votre pouce au niveau du talon ou savoir bouger vos orteils.

J'espère que ces conseils vous permettront de trouver les chaussures de running idéales. Profitez également de mes autres articles pour bien choisir ses chaussures ci-dessous.
Auteur : Jeremy


 
© 2016 - 2022 je-vais-courir.com - Mentions légales