Pourquoi commencer la course à pied à 40 ans ?



Pourquoi commencer la course à pied à 40 ans ?

Courir à 40 ans et plus, quelle idée. Et pourquoi pas ! Reprendre ou faire du sport à la quarantaine c'est possible, j'en suis la preuve vivante. Aujourd'hui, je vous explique pourquoi j'ai fait le pari de débuter le running après 40 ans et quelles sont mes motivations aujourd'hui pour progresser et continuer.


On dit qu'entre 35 et 40 ans, c'est l'âge de raison. On parle également de la fameuse crise de la quarantaine. Effectivement, alors qu'en bon quadra on est bien installé socialement et professionnellement et que les enfants commencent à grandir, vient le moment de se remettre en question. C'est en tout cas ce qui s'est passé pour moi peu avant de fêter mon 40ème anniversaire.

Quelques changements de travail et de mode de vie plus tard, je me suis dit que faire un peu de sport ne me ferait pas de mal. Avec les années, les kilos se sont bien incrustés autour de ma sangle abdominale (enfin ce qu'il en reste), ma vie de sédentaire ne me fait vraiment pas rêver. C'est ainsi qu'une idée me vient : “pourquoi ne pas me mettre au running”.
Dans un premier temps, je me dis que commencer le footing à 40 ans, ce n'est peut être pas une bonne chose. Mais, je décide tout de même de tenter le coup. En vétéran que je suis, ni une, ni deux je décide d'acheter ma première paire de chaussures de running.

Les raisons pour lesquelles je me suis mis à courir à 40 ans

1- Gagner de la confiance en soi :
Il y a certaines périodes de la vie que l'on appellent “charnières”. Celles où l'on se sent au top, d'autres où moralement c'est plus compliqué. Cela peut se traduire par un manque de confiance. J'ai décidé de débuter la course à pied en tout premier lieu, justement pour me prouver que j'étais encore capable de relever des défis. L'endurance est un sport où l'on doit lutter avec soi même, prendre conscience de son corps, l'écouter. Mon objectif était de parvenir à me dépasser, créer une nouvelle confiance en moi avec l'envie d'aller plus loin. Ce bon coup au moral se répercute sur ma vie quotidienne et mon entourage.

2- Facile d'accès :
J'ai choisi le running car c'est un sport “dit” facile d'accès. En effet, il est dans la nature de l'homme de mettre un pas devant l'autre et de répéter cette mécanique à l'infini. Courir est une activité qui peut se pratiquer 24h/24h, de jour comme de nuit et où on le désire. Une paire de (bonnes) baskets, un short et un tee-shirt et c'est parti. Mon but courir pour le plaisir : Run for fun ! Si il est possible de courir à tous âges, passé par la case médecin est impératif. On ne passe pas de sédentaire à sportif du jour au lendemain. Votre toubib vous fera faire un test d'effort et vous délivrera le fameuse non contre indication à la pratique de la course à pied.

3- Courir pour perdre du poids :
J'avoue, c'est la promesse de perdre du poids en courant qui m'a aussi convaincu de faire le choix de commencer le running à 40 ans. Le footing est l'un des sports qui permet de brûler le plus de calories. Pas besoin de se faire mal ! Une séance de course à pied en endurance fondamentale et en aisance respiratoire permet de perdre des calories.
Et bonne nouvelle, le bilan est plus que positif, j'ai largement affiné ma silhouette et j'ai perdu de nombreux kilos. Bien évidemment, cela a été possible en gardant une alimentation saine et raisonnée.

4- Pour développer mon capital santé :
Un peu de poids en trop, mal au dos, des genoux en compote et le souffle court, ça c'était avant. Le pari de courir pour être en meilleure forme a également été une de mes motivations. Désormais, je n'ai plus mal au dos, ni autre part d'ailleurs. Les efforts de la vie quotidienne comme monter les escaliers sont devenus bien plus faciles. Et ça c'est bon pour mon petit coeur.

5- Pour montrer l'exemple :
J'ai deux enfants, une fille et un garçon. Je ne voulais pas qu'en grandissant ils gardent l'image d'un papa pantouflard. Oui, j'ai ma fierté et je souhaitais aussi que mes enfants soient fiers de leur paternel. Au début, ils ne prêtaient pas d'attention particulières à mes sorties running. Avec le temps, ils se sont rendus compte que je m'accrochais, que mes entraînements prenaient plus de temps. Puis, mon épouse s'est prise au jeu, elle m'accompagne désormais sur certaines sorties. Quel plaisir de courir en duo ! Aujourd'hui, il arrive que mes 2 bambins se joignent à nous pour courir. Pari 100% gagné.

Mes motivations et objectifs pour continuer la course à pieds après 40 ans

Toutes les raisons qui m'ont poussé à devenir un coureur régulier m'ouvrent aujourd'hui de nouvelles perspectives. Bien entendu j'ai toujours pour première ambition de continuer le running pour le plaisir, sans me prendre la tête. Mais j'ai également trouvé de nouvelles motivations et objectifs afin de progresser et m'investir davantage dans cette activité sportive 100% plaisir.

1- Participer à des courses :
Quelques mois après mes grands débuts, j'ai pris la décision de m'inscrire pour ma première course de 10km ! Une révélation, j'ai pris énormément de plaisir à me confronter à des centaines d'autres runneurs. Cette fierté d'être parvenu à franchir la ligne d'arrivée avec un temps honorable, me donne aujourd'hui la motivation de participer à bien d'autres évènements running, qu'il s'agisse d'une compétition traditionnelle ou d'une Fun Run comme l'Urban Trail tour d'Arras : Run for Fun ! Oui, je suis un ch'ti runneur.

2- Progresser en course à pied :
En running, pas de secret pour s'améliorer, il faut bosser ses gammes. En course à pieds le travail paye toujours, tout est question de régularité et de progressivité. Les mois passants j'augmente petit à petit la qualité et le volume de mes entraînements. J'incorpore des séances d'endurance fondamentale, de fartlek, de fractionné. Bref je travaille mes allures. Mon objectif, faire de meilleurs chronos.

3- Partager ma passion :
Le running fait à présent partie de ma vie, il me serait difficile de m'en passer. C'est pourquoi j'ai commencé à partager mon expérience sur Je-vais-courir.com. J'ai pour idée de transmettre cette passion pour la course à pieds au le plus grand nombre. Cela se traduit par des conseils running pour bien débuter, progresser. Des projets plein la tête, JVC évoluera au gré de mes envies et de vos réactions.

4- Atteindre le graal :
C'est l'objectif que tout coureur à en tête. Vous voyez de quoi je parle ? Non ! Eh bien de courir un premier marathon. Oui, couvrir la distance mythique de 42 km et 195 m. Pas question de passer sous les 3 heures, j'ai commencé le running bien trop tard. Non, à 40 ans je me fixe pour cette première participation l'objectif de le terminer tout simplement et c'est déjà pas mal.



 
 Articles sur le
 même sujet
 
© 2016 - 2017 je-vais-courir.com - Mentions légales